Des présentations de vente qui vendent !

Présentations PowerPoint, « I love you guys » d’Emily K., et « je suis Charlie » : Quel rapport ?

J’ai été très touché par l’histoire d’Emily Keyes en lisant le livre de son père sur les présentations Poweroint et KeynotePowerpoint, Keynote, Prezi: Quel logiciel de présentation utiliser ?. Read more ... ».Le livre de John Michael Keyes est l’un des meilleurs ouvrages au monde sur les présentations multimédias.Mais il est bien plus que cela, bien plus qu’un livre sur le bon usage de PowerPointComment augmenter l’effet visuel de vos présentations commerciales en coloriant un texte avec une image . Read more ... », un bon usage en totale correspondance avec les règles de communication bicanal qui m’animent.Ce ne serait que ça, c’est un livre que je vous recommanderais pour la qualité des concepts et l’inspiration qu’il ne manquera pas de vous donner.

Mais ce livre possède une autre dimension, qui sera pour beaucoup d’entre nous, une raison à elle seule de l’acheter.

Plus qu’un livre sur les présentations PowerPoint.

Le livre de John Michael Keyes commence comme un livre sur le bon usage de PowerPoint… jusqu’au moment où, page 18, Keyes explique comment il en est venu à progresser sur les présentations PowerPointComment appliquer les 3 principes Zen de Garr Reynolds aux présentations de vente. Read more ... ». Il raconte qu’il n’était pas un professionnel de la communication et de PowerPoint. Jusqu’à ce mois de septembre 2006 où un drame, amplifié par sa diffusion sur toutes les télévisions, va changer définitivement sa vie.

Et celle d’Emily. Sa fille. Le 27 septembre 2006, Dwayne Morrison, 54 ans, avait fait irruption mercredi vers midi au lycée Platte Canyon High School à Bayley, à une soixantaine de km au sud de Denver, dans le Colorado. Il a pris sept filles en otage, dont Emily. Pendant le temps qu’elle a été prise en otage, Emily a envoyé des textos à ses parents. … « I love you guys » (littéralement, je vous aime les gars ») et «I love u guys. K? ».  Morrison qui était armé d’un pistolet semi-automatique et d’un revolver a tiré sur la police avant de blesser mortellement Emily, qui succombera à ses blessures à son arrivée à l’hôpital de Denver. La prise d’otages s’est achevée avec la mort du forcené, qui a retourné son arme contre lui. Présentations PowerPoint et Emily Keyes

 

Boom.

Bien sûr aucun drame n’est comparable, et les douleurs ne peuvent se comparer quand elles dépassent le supportable. Pour autant la perte d’un enfant nous rapproche, dans cette même famille sans nom : avez-vous remarqué qu’on appelle orphelin un enfant dont les parents sont décédés, veuf ou veuve un adulte dont le conjoint est décédé… mais qu’aucun mot n’a été trouvé dans aucune langue pour nous, les parents qui avons perdu un enfant ? Nous n’avons pas de nom, mais nous appartenons à une même famille de survivants à une douleur infinie, nous nous sommes noyés dans le chagrin, avons trouvé le moyen – sans savoir comment – de prendre appui au fond pour remonter respirer à la surface, et partageons définitivement une définition du mot « grave » très différente de la vôtre.

Je n’ai pour ma part pas trouvé de solution pour prévenir l’humanité de la bêtise et de la lâcheté des hommes qui sont à l’origine de l’accident de Karine. Keyes lui, a changé de vie pour créer la fondation « i love u Guys » dont la vocation est de protéger les jeunes de catastrophes comme celle qui a causé le décès d’Emily. La bonté d’Emily, l’esprit, la joie féroce, la dignité et la grâce qui a suivi cet événement tragique définissent les valeurs de la fondation « i love u Guys« . Et Keyes se bat pour que demain, d’autres enfants mieux prévenus, mieux formés, mieux encadrés, survivent à de telles circonstances: Keyes a formalisé un protocole pour former et conditionner les élèves et enseignants aux réflexes qui peuvent sauver la vie, et déploie son concept de prévention, en collaboration avec les familles, les écoles, les communautés, les organisations et les entités gouvernementales.

Les présentations PowerPoint et Keynote au service d’une cause intelligente

Keyes a donc appris l’art des présentations PowerPoint pour mieux son vendre son Protocole SRP, pour augmenter sa capacité à influencer les écoles et les institutions à investir du temps et des ressources à former élèves et enseignants à ce protocole.

SRP est un protocole que tout enfant, et tout adulte encadrant des enfants, devraient connaître par cœur. Il formalise les 4 règles à adopter en cas de catastrophes, qu’elles soient dues à un forcené comme celui qui a assassiné Emily, ou dues à une catastrophe naturelle. présentations PowerPoint  et SRP

Ces quatre règles sont géniales de bon sens et de simplicité.

  1. Étape 1 = Lockout (Verrouillage extérieur) : s’applique si la menace est à l’extérieur du bâtiment. Elle consiste à protéger les étudiants et le personnel à l’intérieur du bâtiment,  et sécuriser le périmètre: verrouiller toutes les portes extérieures, condamner les accès. Cette étape s’applique en cas de menaces criminelles, événements dangereux de foules, ou animaux dangereux en liberté.
  2. Étape 2 = Lockdown (Verrouillage intérieur) : s’applique quand la menace est dans le bâtiment. Elle consiste à verrouiller la porte de la salle de classe, éteindre les lumières et placer les élèves hors de vue de toutes les fenêtres ou du couloir,  garder les enfants au calme et dans le silence en cas de menace criminelle: éviter tout bruit et mouvement. On ne procède pas dans ce cas au verrouillage des portes extérieures (lockout)pour plusieurs raisons: Le risque auquel seraient exposées les personnes tentant de verrouiller les portes extérieures, le ralentissement des premiers secours, le risque accru pour les secours lorsqu’ils devront débloquer les portes extérieures. On attend la communication avec les premiers secours pour débloquer des portes.
  3. Étape 3 = Evacuate (Évacuer) précise toujours un emplacement, et est utilisé pour déplacer les étudiants et le personnel d’un endroit à un autre, dans ou à l’extérieur du bâtiment.  On abandonne tout matériel, on avance sur une file, on tient la main de la personne qui précède et de celle qui suit, on se prépare à d’autres alternatives dont le retour au lockdown en cas de danger.
  4. Étape 4 = Shelter (Se protéger). On a recours à cette étape quand les personnes ont besoin de protection physique (menace criminelle, tornade, bombe, tremblement de terre…). Elle s’accompagne du type de protection et de la méthode dont les modalités dépendent du type de drame : caché dans ou derrière un meuble en cas d’attaque terroriste, près d’un mur – d’une colonne porteuse – sous des meubles solides et loin des fenêtres en cas de tremblement de terre etc.

Les avantages du protocole SRP sont évidents : ce protocole permet de déterminer la réponse rapide lorsque survient un événement imprévu. Il calme encadrement et étudiants, chacun sachant ce qu’on attend de lui. Et les premiers intervenants peuvent deviner et prédire ce que les victimes ont fait.

Nul doute que la mesure n°1, si ils en avaient eu le temps, aurait évité le drame de Charlie Hebdo. La mesure n°2 et la mesure n°4 ont sauvé chacune une vie lors des événements terribles de ce jour de janvier 2015 à Paris :

  • Laurent Léger a été le seul survivant de la salle de rédaction de Charlie Hebdo pour avoir appliqué instinctivement la phase 4. Lorsque le tueur est entré dans la salle, il s’est jeté sous une table hors de vue du terroriste ; celui-ci a abattu tous les journalistes qui étaient dans son champ de vision, sauf lui
  • Lilian Lepère est ce jeune homme de 26 ans qui a passé plus de huit heures caché sous un évier de l’imprimerie de Dammartin-en-Goële, où s’étaient retranchés les frères Kouachi. C’est le patron de l’imprimerie, Michel Catalano, qui lui a soufflé instinctivement la consigne n°2 du protocole SRP, en lui disant d’aller se cacher. Lui l’a traduite remarquablement bien en allant s’enfermer dans le placard sous un lavabo, en maintenant le silence total, en se contorsionnant pour empêcher le portable de vibrer contre les parois et ainsi maintenir le silence.

Deux intuitions intelligentes qui ont sauvé des vies. Le protocole SRP a pour objectif de généraliser et systématiser ces réflexes, car on sait que la pression ne crée pas un environnement favorable pour inventer les bonnes solutions dans l’urgence.

Voici sans doute la plus belle utilisation de PowerPoint ou Keynote. Je me fiche de PowerPoint ou de Keynote, ce ne sont que des outils. Ce que j’aime c’est la beauté, l’intelligence ou la force de l’histoire qu’un Homme décide de faire partager. J’aime la manière de survivre de John-Michael Keyes, et j’aime Emily.

 

 

Si cet article vous a intéressé, suivez-moi : Linkedin 18Twitter 18

Vous pouvez aussi partager cet article d’un clic sur vos réseaux:

2 Commentaires

  1. 27 février 2015    

    Je comprends que ça t’ai touché autant, Jeff…
    Amitiés
    Pascal

    • 2 mars 2015    

      Et moi je touché par ton attention. Çà me ferait plaisir de te revoir après tout ce temps ! Waoooo , on était tout jeunes 😉 A bientôt. JF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sélectionnez la catégorie d’article cherchée:

Livres à lire

PowerPoint® is a trademark of Microsoft, Inc., registered in the U.S. and other countries. Keynotes® is a trademark of Apple, Inc., registered in the U.S. and other countries. Photo credits :123RF Cloud-Business-School