Des présentations de vente qui vendent !

Présentations PowerPoint sans prompteur.

Les présentations PowerPointComment Powerpoint 2010 peut découper une vidéo pour vos présentations de vente. Read more ... », en intégrant dans un diaporama des imagesComment acheter des photos professionnelles pour vos présentations de vente. Read more ... », des vidéosComment Powerpoint 2010 peut découper une vidéo pour vos présentations de vente. Read more ... », des sons, ont mis à disposition des entreprises la possibilité de faire des présentations multimédias. Selon Microsoft il se fait en entreprise 30 millions de présentations multimédias par jour. Par jour. Mais le monde de l’entreprise n’a pas pris le temps d’apprendre des professionnels du multimédia comment faire. Pourtant tout le monde a accès tous les jours à leurs techniques, ne serait-ce qu’en observant un présentateur de journal télévisé ou d’émission TV: ils n’utilisent pas PowerPoint, mais ils réalisent bien une présentation multimédia. Et il n’y a pas besoin d’être très observateur pour découvrir que ces professionnels, qui sont sélectionnés presque exclusivement sur leur aptitude de présentateur, et qui s’entraînent à faire des présentations tous les jours, plusieurs fois par jour, utilisent deux outils pour ne rater aucun point clé de leur présentation :

  • Ils utilisent un prompteur. Que l’audience ne voit pas. Mais qu’eux voient.
  • Et ils utilisent des notes manuscrites, sous forme de petites fiches.
    Et aucun téléspectateur ne leur reproche de le faire, ou ne considère leur utilisation comme un manque de professionnalisme.

Les 2 erreurs de 97% des présentations PowerPoint

Présentation PowerPoint - prompteur 01Le monde de l’entreprise et les commerciauxComment renforcer vos présentations commerciales en utilisant les contrastes?. Read more ... » en particulier, font tout l’inverse pour les présentations PowerPointPrésentations Powerpoint ou Présentations Keynotes: la 2ème édition révisée de PresentationZen est disponible. Read more ... »: ils s’interdisent les notes comme si c’était un péché que d’en utiliser, et ils utilisent leurs présentations PowerPoint comme prompteur, mais un prompteur qu’ils projettent à leur audience. Tout l’inverse de ce que font les pros. Tout l’inverse de ce qu’il faut faire.

Les présentations PowerPoint devraient être le support multimédia pour l’audience, tandis que notes et prompteur doivent être à son seul usage. Les notes ne sont ni un péché ni un problème. La manière de les utiliser pourrait l’être : bien sûr il ne s’agit pas de lire ses notes comme un texte, mais de les utiliser de manière subtile, indirecte, et indétectable.

Comment faire des présentations PowerPoint professionnelles ?

Comment font les présentateurs professionnels ? Ils connaissent les premiers mots par cœur, ce qui leur permet de débuter la présentation sans regarder leurs notes. S’ils sont assis, elles sont discrètement posées devant eux ; s’ils sont debout, et seulement après avoir engagé la discussion tout en regardant leur audience dans les yeux, ils les sortent d’une poche et regardent leurs notes si besoin. De sorte que quand ils le font, ils ont déjà établi un rapport professionnel avec leur audience, qu’ils n’ont jamais quittée des yeux. Les notes elles-mêmes ne sont que constituées de mots clés dont le rôle est de rappeler les messages clés et leur ordonnancement.

Ensuite la clé est d’utiliser les notes au bon moment. Le bon moment c’est quand l’attention de votre clientQu’est-ce que le design en présentations commerciales ?. Read more ... » est détournée pour qu’il n’ait pas le sentiment de vous regarder lire vos notes. Comment faire ? Par exemple, quand je forme mes clients au programme Présentations de VenteComment Powerpoint 2010 peut découper une vidéo pour vos présentations de vente. Read more ... » Impactante en deux jours, je commence par une longue introduction de 45 minutes, qui s’appuie sur 25 slides. L’astuce est d’introduire le slideComment conserver la mise en page d’un slide collé dans une autre présentation. Read more ... » suivant avant qu’il ne s’affiche ; et quand il s’affiche, à ce moment-là précisément où l’attention de l’audience est monopolisée par le slide qui apparaît, je jette un coup d’œil rapide à mes notes pour anticiper le contenu du slide en cours s’il est complexe, ou le slide suivant. Est-ce que ça signifie que j’ai une mémoire colossale pour savoir par cœur l’ordre et la séquence de ces 25 slides ? Non, j’ai deux trucs :

Ainsi je n’ai pas à me soucier du prochain slide, ou du prochain commentaire : j’ai tout sous les yeux, en permanence. Et les seuls moments où je regarde mes prompteurs, les yeux de mon audience sont détournés sur le slide qui apparaît.  Mes slides sont, autant que je peux, de bons slides : c’est-à-dire des slides compréhensibles en 3 secondes. Ça me donne 3 secondes pour lire mes mots clés. Dans notre civilisation occidentale, tout adulte qui a été scolarisé lit à la vitesse de 5 mots par seconde, ce qui est plus que nécessaire pour lire quelques mots clés.

En revanche je connais suffisamment les cinq premières minutes pour ne pas avoir à le faire en début de présentations ; ça me permet d’être à 100% avec mon auditoire, et de garder le contact visuel permanent. Je n’ai jamais à regarder mes notes pendant les cinq premières minutes, parce que je ne parle pas de toutes les diapositives les cinq premières minutes.

La première chose à faire pour utiliser correctement vos notes de réunions est de limiter la quantité de texte :

  • Identifiez les slides qui ne nécessitent pas de mots clés, car vous savez parfaitement l’idée à développer.
  • Limitez les mots clés à 10 maximums pour les autres. Maximum. 3 à 5 chaque fois que possible
  • En polices suffisamment grosses pour être décryptées d’un coup d’œil rapide.
  • Le tout tenant sur une demi-feuille (A8) maximum. Quand les notes tiennent sur une page, tous les problèmes que vous posait l’utilisation de notes auparavant auront disparu. Parce qu’il n’y a plus de pages à tourner, plus de risque de tomber sur la mauvaise et de ne pas retrouver la bonne.
  • En rendez-vous de venteA quoi sert une présentation PowerPoint si elle est désarmée ?. Read more ... », posez la feuille à côté de votre carnet de prise de notes.

Ensuite, si les notes ne sont que des mots clés, le reste vient naturellement et correctement. Le risque avec les notes vient toujours de notes trop rédigées, trop littérales, trop littéraires. Car si elles sont trop rédigées, vous devez les lire. Or la lecture est avant tout une activité intellectuelle, alors que la communication est une activité émotionnelle : vous devez exprimer votre passion pour le sujet, votre conviction sur l’adéquation de votre produit aux besoins du client, la sincérité et l’engagement. Un vieux proverbe nous dit de ne « jamais faire confiance à un homme qui ne vous regarde pas dans les yeux. » Or, vous ne pouvez pas regarder quelqu’un dans les yeux si vous lisez vous notes. C’est aussi simple que ça. En plus, quand vous lisez, votre voix devient plate, monotone, sans vie, sans énergie, et vos présentations commercialesPrésentations Powerpoint ou Présentations Keynotes: la 2ème édition révisée de PresentationZen est disponible. Read more ... » deviennent ennuyeuses.

Vous ne devez donc jamais lire vos notes. JAMAIS. Et quand vous avez un slide plus complexe, avec des chiffres qui demandent de vous référer à vos notes, faites le à la manière des pros du multimédia : Arrêtez de parler, lisez votre note, et quand c’est fait, quand vous savez ce qu’il faut dire, relevez le regard, et dites-le à votre client, en le regardant dans les yeux et sans lire votre note. Le problème de la plupart des commerciaux dans cette situation est qu’ils trouvent bizarre de se taire pendant 3 à 5 secondes. Alors ils s’imaginent qu’il vaut mieux tenter de tuer deux oiseaux avec une pierre, c’est-à-dire tenter de lire et de parler en même temps. Non, répétez avec moi : quand nous lisons, notre voix devient plate, monotone, sans vie, sans énergie, et nos présentations commerciales deviennent ennuyeuses. La règle est de ne jamais lire quand vous parlez et de ne jamais parler quand vous lisez.

Ce qui met finalement les bonnes présentations commerciales à la portée de tous : il suffit de faire une chose à la fois !

 

Si cet article vous a intéressé, suivez-moi : Linkedin 18Twitter 18

Vous pouvez aussi partager cet article d’un clic sur vos réseaux:

3 Commentaires

  1. denis denis
    9 mai 2017    

    superrr un grand merci, je fais parti de ceux qui utilisent comme prompteur parce que je ne connais pas le produit en fait, maintenant que je lis tout ce qu’on peut faire avec powerpoint je me dis que mes présentations de scpi devaitent être très fastidieuses à suivre, pas dynamique du tout

  2. fred fred
    25 juillet 2017    

    Le projet pour le restaurant Charleville que je devais faire ça été une catatrophe, donc très content de tomber sur votre site

  3. 4 août 2017    

    Merci pour vos conseils, certaines présentations manquent de sérieux et les codes professionnels échapent à certains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sélectionnez la catégorie d’article cherchée:

Livres à lire

PowerPoint® is a trademark of Microsoft, Inc., registered in the U.S. and other countries. Keynotes® is a trademark of Apple, Inc., registered in the U.S. and other countries. Photo credits : istock - MERCURINT2010, thinkstock - jfmessier